AVANCÉE SCIENTIFIQUE SUR L’HERPÈS DE L’HUÎTRE

Depuis 2008, les naissains d’huîtres connaissent une sévère épidémie dû à un variant du virus de l’OsHV-1 (herpès de l’huitre).
Ce virus sévit en Europe et occasionne des mortalités conséquentes dans de nombreux pays ; France, Portugal, Angleterre, Irlande mais aussi bien au-delà ; Australie, Nouvelle Zélande…

Jusqu’à présent, tous les travaux de biologie moléculaire sur ce virus n’étaient réalisés que sur le virus de référence OsHV-1, séquencé en 2005.

En 2015, LABÉO est le premier laboratoire à engager des recherches scientifiques sur le séquençage complet de ce variant ; une avancée majeure pour tous les travaux moléculaires et pour la compréhension de la virulence de ce virus.

Les travaux de recherche ont été réalisés et financés par LABÉO grâce à l’aide de la plateforme de séquençage du Centre François Baclesse situé à Caen ; des travaux réalisés par une doctorante Érika BURIOLI qui travaillait en collaboration avec l’institut de Zooprophylaxie de Turin en Italie.