Bières 100 % normandes, naissance d’une filière

Bières 100 % normandes, naissance d’une filière

Les adhérents brasseurs de l’association Houblons de Normandie ont organisé vendredi 10 juillet une dégustation de bières 100 % normandes. Estelle OZOUF, en charge des projets brassicoles et cidricoles, représentait LABÉO lors de cette dégustation.

” Les premiers houblons normands ont été mis à l’épreuve sous le palais aiguisé d’une dizaine de goutteurs. La dégustation a eu lieu au sein de l’établissement La Case à Bières, à Mondeville (14), durant la matinée du vendredi 10 juillet. « Vous avez ici tous les maillons de la chaîne », fait remarquer Guillaume Mesnildrey, animateur de l’association à la Chambre d’agriculture régionale de Normandie. Producteur de houblon, d’orge brassicole, malteur, brasseur, partenaire technique ou financier… Le houblon apporte à la bière arômes et amertume. Pour pouvoir étudier et différencier correctement les différentes variétés, les maltes utilisés et les recettes étaient identiques entre chaque bière testée. Cascade et Fuggle sont les deux variétés que le jury a estimées être les plus équilibrées concernant les arômes et l’amertume.

Dynamique naissante La Normandie compte aujourd’hui 2 ha de houblon. Guillaume Mesnildrey voit le développement de cette culture de manière optimiste :« On est encore au tout début de la filière, d’ici cinq ans, on aura peut-être 10 ha en Normandie. » Benoît Lamy, président de l’association, agriculteur à Touffreville (14), et David Bernay, installé à Donnay (14) ont cultivé les variétés de houblon qui ont été dégustées. Le projet de Benoît Lamy est en train de prendre forme : « j’ai fait des essais avec une soixantaine de pieds durant trois ans, cette année, j’ai planté 1,3 ha début avril. » Il ajoute bénéficier pour le houblon d’aides PAC (2e pilier) à hauteur de 560 €/ha. L’aval de la filière se développe également : en janvier 2020, une malterie a ouvert à Bayeux. « On achète uniquement de l’orge normande, on traite les lots conventionnels et bio. On vend également aux particuliers » précise le malteur Franck Polidor. Le laboratoire LABÉO, groupement d’intérêt publique effectuant des recherches dans les domaines cidricoles et brassicoles, était représenté par Estelle Ozouf, cheffe de service. Des membres du Crédit Agricole étaient également présents, la banque souhaitant accompagner et se familiariser avec les initiatives de diversification desproductions agricoles. Bertille Potel, salariée dans le privé et porteuse d’un projet d’installation sur 5 ha suit de près les premiers pas de la filière : « On a eu l’occasion de récupérer de petites surfaces, le houblon est approprié et colle bien à l’époque, les gens cherchent des bières locales aujourd’hui, c’est à la mode. »

Article issu du magazine “Réussir – L’agriculteur normand” édition du 23 juillet 2020.
Auteur : Paul CORDIER

 

Pour en savoir plus, découvrez la page Facebook HOUBLONS DE NORMANDIE :

 Page facebook Houblons de Normandie

 

NOS OFFRES D’ANALYSES :


  Téléchargez la plaquette “Qualité des bières et matières premières”

 

  Téléchargez la plaquette “Qualité des produits cidricoles”