R&D : Santé Animale > Équins

Le Pôle Recherche dans le domaine santé animale équine

Historiquement LABÉO s’est intéressé aux maladies infectieuses dans son service R&D, aujourd’hui le Pôle Recherche couvre l’ensemble des problématiques de santé équine. Son équipe rassemblant universitaires et vétérinaires, est constituée de 8 chercheurs (PhD) dont 3 HDR, 3 assistantes de recherche et des étudiants. Ils développent des projets de recherche pour apporter de la connaissance afin de répondre aux problématiques de la filière équine, économie au cœur de la région Normandie.

Les chercheurs, tous rattachés à des unités de recherche de l’Université de Caen Normandie   (BIOTARGEN, U2RM, ANTICIPE ) travaillent sur la plateforme de recherche  en santé équine – site de Saint Contest où ils accueillent des étudiants en thèse , des postdocs et des chercheurs étrangers.

 


HDR Éric Richard

Le 3 mars dernier, Eric Richard a soutenu son HDR (Habilitation à Diriger les recherches) à l’Université de Caen Normandie portant à 4 le nombre d’HDR de LABÉO.

Éric et le jury, de gauche à droite : Le Pr Fabrice Audigié (Directeur du Cirale), Mme Magali Demoor (Directrice de BIOTARGEN) le Pr Anne Couroucé Malblanc Professeur à ONIRIS Nantes, Dr Guillaume Fortier (Directeur de LABÉO) et Mr Romain Paillot (Chercheur à l’Animal Health Trust, Newmarket GB). Le Pr Laurent Couëtil a participé au jury de son bureau de Purdue (USA) par Skype.

 

Les principaux objectifs des sujets de recherche  sont :

> Lutter contre les risques infectieux et combattre les infections respiratoires

  • Recherche de nouvelles stratégies thérapeutiques : molécules antivirales contre les herpèsvirus équins
  • La grippe équine : caractérisation de la réponse immunitaire après vaccination détection moléculaire et caractérisation des souches d’influenza
  • Virus et inflammation respiratoire chez l’athlète équin
  • L’asthme équin : rôle des particules fines, évaluation de procédés de pré-traitement du foin
  • La gourme : Epidémiologie, Diagnostic et Caractérisation

> Développer des méthodologies en rupture technologique: impédancemétrie, Q-TOf

> Veiller à l’émergence de nouveaux pathogènes (abortifs, responsables d’atteintes neurologiques, bactéries résistantes…)

  • Étude de la résistance aux antibiotiques chez les chevaux
  • Les Hépacivirus équins: quel risque pour la filière ? un nouveau modèle d’étude pour l’hépatite C ?
  • Recherche de nouvelles causes abortives chez la jument par épidémiologie comparée et métagénomique

> Réaliser des travaux prospectifs dans le domaine de la Génétique, l’Immunologie, les IPS

  • Nouvelles approches vaccinales
  • développement de tests pour le dépistage de maladie génétique
  • projets collaboratifs sur les cellules IPS

 

L’ensemble de ces projets est réalisé avec la collaboration de nombreuses équipes de recherche de l’université de Caen Normandie, d’équipes de recherche au niveau nationale (Anses, Institut Pasteur de Paris, Ecoles vétérinaires,…) au niveau international (Gluck Equine Research center, Lexington-USA, Animal Health Trust Newmarket-GB ;Université de Purdue USA ;…) et également en partenariat avec des industriels (thèses Cifres).

 

Nos principaux financeurs sont :

 

 

 




 

L’activité de l’équipe, c’est également  :

 

 

Nos posters de recherche

Équins : Suivi en temps réel par impédancemétrie de l’infection des cellules dermiques équines par les herpesvirus équins : effet de l’acyclovir : Poster JFV2017_LABÉO

Plateforme de Recherche Équine