Félicitations à Albertine Léon pour son Habilitation à Diriger les Recherches

 Membres du jury : M. Stéphan ZIENTARA, Président du jury, Directeur de recherche – École Nationale Vétérinaire d’Alfort ; M. Jean-Luc CADORE, Rapporteur du jury, Professeur des universités – Lyon 1 Claude Bernard ; M. Simon LE HELLO, Rapporteur du jury, Professeur des universités PraticienHosp – Université Caen Normandie ; M. Jean-Yves MADEC, Rapporter du jury, Professeur des universités – Universités Lyon 1 Claude Bernard ; M. Guillaume FORTIER, Directeur du GIP LABÉO ; M. Jean Christophe GIARD, Garant, Professeur des universités – Université Caen.

 

ALBERTINE LÉON OBTIENT SON DIPLÔME
D’HABILITATION À DIRIGER DES RECHERCHES

Le 11 Octobre dernier, Albertine Léon, Cheffe de l’unité de Prévention et Stratégies Thérapeutiques, a soutenu son HDR (Habilitation à Diriger les recherches) à l’Université de Caen Normandie, portant à 5 le nombre d’HDR de LABÉO.

 


7 questions à Albertine :


 

  Depuis combien de temps travaillez-vous au sein de LABÉO ?

” Je suis au laboratoire depuis février 2001 “.

 

  Quel est votre domaine d’expertise ?

” Au fur et à mesure de mon parcours universitaire et professionnel, je me suis spécialisée en bactériologie et biologie moléculaire “.

 

  Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

” Mon parcours universitaire est classique. Il a été complétement réalisé à l’Université de Caen avec obtention d’un DEA (spécialisé en Neurosciences), d’un DESS (spécialisé en Biochimie et Santé) et de mon doctorat (spécialisé en Aspect moléculaire et cellulaire de la biologie). Je suis arrivée au laboratoire en 2001 pour un CDD de 6 mois, j’y ai ensuite réalisé mon stage de DESS (6 mois) avant d’y faire ma thèse (2002-2006). Dès janvier 2007, j’ai été recruté en tant qu’adjointe au chef de service R&D (2007-2011), puis suis devenue la cheffe de service Microbiologie-Biologie Moléculaire (2012-juin 2018). Depuis juin 2018, je dirige l’unité « Prévention et Stratégies Thérapeutiques », Axe Santé Équine du Pôle Recherche, Développement et Innovation “.

 

  De quoi êtes-vous le plus fière ?

” D’être l’un des co-inventeurs du 1er brevet que LABÉO détient à 50% avec l’Université de Caen (via le CERMN : Centre d’Etude et de Recherche du Médicament de Normandie) sur de nouvelles molécules dont mon équipe a démontré l’effet antimicrobien “.

 

  Qu’est-ce que l’ HDR ?

” L’ HDR est le plus haut diplôme universitaire français. Cette habilitation donne la possibilité d’encadrer des doctorants de façon autonome, d’être rapporteur de jury de thèse et d’ HDR et de prétendre un jour au titre de professeur des universités “.

 

  Qui et comment candidater au diplôme HDR ?

” Toute personne qui possède son doctorat peut constituer son dossier de candidature. En général, cela se fait une dizaine d’années après la soutenance de son doctorat. Le processus à Normandie Université peut prendre jusqu’à un an. Le dossier de candidature retrace les diplômes obtenus et le parcours professionnel. Il doit montrer la capacité du candidat à construire, mener et valoriser des projets de recherche. Il doit comporter la synthèse des publications/communications (internationales et nationales) et des encadrements (avec un focus sur les stagiaires de Master 2 et +, donc doctorant et post-doctorant) réalisés.

Le candidat doit également montrer qu’il a été en mesure de répondre à des appels à projets et qu’il a géré les fonds obtenus. Enfin, une partie du dossier doit présenter le projet de recherche imaginé sur les 5-10 années à venir. Ce dossier de candidature est évalué par une commission à l’Université. C’est elle qui vous donne l’autorisation de soutenir. Le jury peut alors être constitué et la date de soutenance fixée. Une fois le feu vert de la commission obtenu, un manuscrit plus complet doit être rédigé et envoyé 2 mois avant la soutenance à 3 rapporteurs de rang A (équivalent professeur avec HDR dont deux extérieurs à l’Université de Caen) pour que ces personnes évaluent votre travail. Pendant tout le processus, le candidat choisit un tuteur qui l’accompagne dans tous les étapes de la constitution du dossier jusqu’à la soutenance “.

 

  Pouvez-vous nous parler du thème développé et/ou des travaux réalisés que vous avez présenté à votre oral ?

” Lors de ma soutenance, après avoir présenté mon cursus universitaire et mon parcours professionnel, j’ai décrit les travaux que j’ai mené sur les avortements infectieux, les infections respiratoires (Gourme du cheval) et l’antibiorésistance, avant de conclure sur les projets à venir également sur ces 3 axes de recherche impliquant notamment les nouvelles technologies disponibles sur la plateforme Normandie Équine Vallée et à LABÉO : séquençage complet de génome, métagénomique, caractérisation de biofilm bactérien par impédancemétrie et en dynamique (via le BioFlux)…”.