LABÉO est engagé depuis de nombreuses années dans les actions de santé publique et de préservation de la qualité de l’environnement. Le laboratoire est un acteur majeur dans les suivis des eaux destinées à la consommation humaine, des aliments et de la qualité de l’air en Normandie. De même, LABÉO dispose des compétences pour les analyses réglementaires ou prospectives liées à la surveillance de l’environnement (eaux souterraines, rivières, littoral, sédiments, déchets, air).

Fort de ce savoir-faire de LABÉO, l’équipe de l’axe Santé Publique et Environnement participe à plusieurs projets de recherche dans cette thématique. Des collaborations scientifiques ont été établies avec des équipes de recherche et les structures interprofessionnelles du territoire normand.

Le parc analytique de LABÉO avec de nombreux équipements de pointe (LC-MS/MS , LC-qTof, GC-MS/MS, ICP-MS/MS) permet de développer des méthodes d’analyse pour la recherche de nombreuses molécules organiques dans différentes matrices et de mettre en place des outils innovants pour la santé publique et l’environnement.

Afin de réaliser ces activités de recherche, 3 unités sont identifiées :

Unité Santé Publique

L’unité Santé Publique est dirigée par le Dr. Valérie BOUCHART, chercheur associée à l’unité  Inserm U1086 « ANTICIPE ».

Sa thématique principale est la réalisation d’études d’exposition professionnelle aux pesticides dans le milieu agricole en lien avec l’équipe ANTICIPE reconnue dans la recherche épidémiologique de ce même domaine. L’objectif général est l’étude des effets de l’utilisation des pesticides sur la santé des agriculteurs. La mise au point d’outils pour l’estimation quantitative de l’exposition externe et interne des individus est une priorité pour l’amélioration des connaissances épidémiologiques sur les effets à long terme des pesticides. Les données de terrain sont très importantes pour la construction d’index quantitatif d’exposition et pour l’étude de relations dose-effet.

Depuis plus de 20 ans, LABÉO collabore étroitement avec l’équipe Inserm U1086 « ANTICIPE ». La connaissance et la relation établie du milieu agricole par l’équipe d’épidémiologie Anticipe, qui a constitué dès 1997 la cohorte Epibio, puis la cohorte nationale Agrican, permet la réalisation des observations des utilisateurs de pesticides dans les différentes tâches. Les échantillons collectés sont analysés par LABÉO qui met à profit ses compétences analytiques pour l’analyse des produits phytosanitaires et le développement de méthode. Selon les molécules étudiées et les types de support, LABÉO a recours à des méthodes de chromatographie et de préparation d’échantillons permettant un dosage fiable avec des méthodes validées et respectant les principes d’assurance qualité.

Au travers de plus d’une quinzaine d’études d’exposition depuis 2001, les données collectées dans les programmes PESTEXPO ont permis de :

  • développer et valider des index d’exposition aux pesticides applicables aux études épidémiologiques
  • aider les acteurs en amont de la prévention en affinant l’estimation des expositions conduite dans le cadre de l’homologation des pesticides
  • aider les acteurs de terrain de la prévention (services santé sécurité au travail des MSA) en documentant et en hiérarchisant les situations d’exposition dans les différents contextes agricoles, tout cela en générant des observations et des données métrologiques originales en s’appuyant sur des études de terrain en conditions réelles de travail.

Les projets réalisés ou en cours (cliquez sur les projets pour les découvrir) :

  • Évaluation de l’exposition aux pesticides en milieu agricole : BIOPESTEXPO
  • Exposition aux pesticides lors des tâches de traitement et de réentrée en arboriculture : PESTEXPO / ARBORICULTURE / CANEPA
  • Mesure des Expositions Professionnelles aux Aérocontaminants en milieu agricole : AIREXPA

Unité Qualité et Sécurité Alimentaire

L’unité Qualité et Sécurité Alimentaire est dirigée par Maryline Houssin.

Les principales thématiques visent à assurer une alimentation de qualité, la mise en valeur des productions locales et l’aide aux filières. Des collaborations ont été établies avec les acteurs interprofessionnels de l’agroalimentaire afin de répondre aux besoins identifiés des industriels et producteurs.  LABÉO apporte son savoir-faire et les technologies adaptées de biologie moléculaire (PCR, …) et de chimie (ICP-MS, Chromatographie, …)

Les projets de recherche portent notamment sur :

  • La sécurité alimentaire et notamment la surveillance des résidus chimiques (pesticides, biocides, médicaments, perturbateurs endocriniens, métaux ….), des toxines (mycotoxines, phycotoxines) et des pathogènes émergents.
  • La valorisation et l’amélioration des productions cidricoles

Les projets réalisés ou en cours (cliquez sur les projets pour les découvrir) :

  • Modulation des Notes Aromatiques des Calvados : MONARC
    Pour plus d’information, cliquez sur ces liens :
    Site web Valorial
    L’aventure des fonds européens
  • Étude de l’efficacité d’ingrédients biostimulants d’origine algale et intérêt de leur utilisation pour limiter le recours aux intrants fongicides en culture de poireau: APOSTIM

Unité Qualité de l’environnement

Les principales thématiques de l’unité Qualité de l’environnement visent à assurer l’évaluation et les suivis des eaux continentales et littorales et de leurs écosystèmes. LABÉO apporte notamment son savoir-faire pour l’analyse des micropolluants et des molécules émergentes (pesticides, HAP, métaux, médicaments, biocides, composés perfluorés, …), dont certains sont reconnus comme perturbateurs endocriniens.

Plusieurs méthodologies sont utilisées pour assurer les suivis de l’environnement (prélèvements ponctuels, échantillonneurs intégratifs passifs, Bioaccumulation, …).